SPONSORED BY O-P-O
(Organization of the Phenomenological Organizations)


SUPPORTING PUBLISHERS

continuum press

meiner verlag


INFORMATION

1. SEE LAST ISSUES HERE
2. SEE OUR ARCHIVES HERE
3. SUBMIT CONTENT HERE
4.SUBSCRIBE HERE OR HERE
5. LINK YOUR PAGE TO RSS
6. TECHNICAL ASSISTANCE

Newsgroup of phenomenology
was started on the 2nd of May 2002

and it currently has
2405 members

PLEASE FORWARD THIS MESSAGE
to everybody you know who might be interested in such a newsletter

If you encounter any TECHNICAL PROBLEMS with receiving or displaying our newsletter, please check our FAQ page.

 
Séminaire de la Revue ALTER : phénoménologie et esthétique
 
Samedi 14 janvier 2006, 14h-16h, salle Halbwachs : Natalie DEPRAZ (Université de Paris IV) : "En deçà de l'empathie: figures archaïques de l'hyperesthésie"
 
Voici l'argument de la séance :
 
"En prenant appui sur l'expérience de l'empathie telle que Husserl la stratifie et, en particulier, en mettant l'accent sur le couplage (Paarung), son soubassement primitif dans la sensibilité passive inter-corporelle, je voudrais approcher certaines figures archaïques qui se caractérisent par ce que je nomme une « hyperesthésie », à savoir une intensification du sentir, et ce, en les décrivant à partir de leur ancrage proprement empirique. Ainsi, en neurobiologie enactive, en psychologie de l'enfant, dans la psychanalyse telle qu'elle est inspirée par Freud et par Lacan ou encore en thérapie familiale de type psychiatrique, on trouve des descriptions respectivement du couplage, du mimisme, de l'eros et de la résonance qui mettent en jeu une relation archaïque de co-sentir. Comment des expériences hyperesthésiques de ce type sont-elles à même de renouveler et d'enrichir l'analyse transcendantale ? Comment cette dernière peut-elle leur procurer un cadre structurel ? Mon but dans ce travail consiste à revisiter l'esthétique transcendantale husserlienne telle qu'on la trouve décrite dans les années vingt dans le cadre de l'expérience de la co-réceptivité propre à la synthèse passive, et à la mettre à l'épreuve du réquisit méthodologique formulé par Francisco Varela en termes de « contraintes génératives mutuelles".
 
Prochaine séance : Samedi 4 février 2006, 14h-16h, salle Cavaillès : Michel DUPUIS (Université Catholique de Louvain) : "Gerard Manley Hopkins : l'inscape et son apparaître"
 

Toutes les séances sont ouvertes à tous et se déroulent au 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris, UFR de Philosophie, esc. C, 1er étage, salle Cavaillès ou salle Halbwachs.

 

Cordialement,

La Revue Alter

http://www.revue-alter.com/

Dernier numéro paru : Éthique et phénoménologie, n° 13, 2005

Commandes et abonnements : www.vrin.fr

Contact : contact@revue-alter.com